Simon Ousimon sur scène !
les 26 et 28 avril 2013
à 19h45
Au théâtre Pixel,
18, rue Championnet
75018
M° Simplon
"Simon Ousimon, La conférence", 1h05, 12/8€, résa conseillée: écrire à simon@simonousimon.com

Nouveautés !

[15/09/2019]Finalement, c'était mieux avant.
[22/03/2014] Tu peux maintenant faire un don à l'artiste, pour l'aider à réaliser son rêve de devenir pianiste ! Le bouton hideux à coté sur la colonne de droite !
[28/12/2013] En fait non, aucune.
[10/09/2010] Bientôt une nouvelle rubrique 'Courrier des lecteurs' va apparaître ! Si tu veux participer, envoie ton message à l'adresse simon@simonousimon.com . S'il est trop bien, il sera publié ! Sinon il sera magnanimement ignoré, d'autant plus que si l'afflux des contributions est trop important, je ne pourrais peut être pas répondre à tout le monde, je ne suis qu'un être humain quand même. Alors croise les doigts et creuse toi les méninges, je suis sûr que tu peux y arriver !
[30/04/2010] Nouveau sondage ! Si tu veux toi aussi une journée nationale de la perruque, participe ! (attention, il y a des pièges...)
[04/04/2010] Tu peux devenir fan du blog sur sa page facebook ! Clique à l'endroit approprié dans la colonne de droite et deviens un ami de la page du site !


vendredi 10 août 2012

Question de pespective

Laisser pousser des cheveux qui frisent n'est pas une promenade en vélo sur piste cyclable. Car la tentation est grande régulièrement de perdre la bataille et retourner chez le coiffeur ou se les tondre.  Dans les moments de crise, il suffit de se dire que l'allure peu valorisante d'une coiffure en jachère permet de révéler la nature superficielle de certaines âmes que l'on croise sur sa route, et repousser naturellement des personnes peu charitables. Je conseille aux fans dans la même situation le shampouinage au savon d'Alep, tant qu'il est encore disponible, ce qui devrait cesser bientôt lorsque les sponsors de la démocratie et de la paix auront fait raser cette ville syrienne.

Ps : Conférence Michel Collon

Aucun commentaire:

HHHééééééé

Si tu peux le faire, n'hésite pas à laisser des commentaires, j'ai besoin d'être encouragé, ce blog me demande une énergie considérable et me pousse parfois au bord de l'abime de la dépression nerveuse. Même si tu n'aimes pas tu peux l'écrire, ne t'inquiètes pas, et même si ton commentaire est trop pourri, dans le pire des cas je pourrai le supprimer. Merci à toi !