Simon Ousimon sur scène !
les 26 et 28 avril 2013
à 19h45
Au théâtre Pixel,
18, rue Championnet
75018
M° Simplon
"Simon Ousimon, La conférence", 1h05, 12/8€, résa conseillée: écrire à simon@simonousimon.com

Nouveautés !

[15/09/2019]Finalement, c'était mieux avant.
[22/03/2014] Tu peux maintenant faire un don à l'artiste, pour l'aider à réaliser son rêve de devenir pianiste ! Le bouton hideux à coté sur la colonne de droite !
[28/12/2013] En fait non, aucune.
[10/09/2010] Bientôt une nouvelle rubrique 'Courrier des lecteurs' va apparaître ! Si tu veux participer, envoie ton message à l'adresse simon@simonousimon.com . S'il est trop bien, il sera publié ! Sinon il sera magnanimement ignoré, d'autant plus que si l'afflux des contributions est trop important, je ne pourrais peut être pas répondre à tout le monde, je ne suis qu'un être humain quand même. Alors croise les doigts et creuse toi les méninges, je suis sûr que tu peux y arriver !
[30/04/2010] Nouveau sondage ! Si tu veux toi aussi une journée nationale de la perruque, participe ! (attention, il y a des pièges...)
[04/04/2010] Tu peux devenir fan du blog sur sa page facebook ! Clique à l'endroit approprié dans la colonne de droite et deviens un ami de la page du site !


vendredi 25 juin 2010

Le parfum du pouvoir

Soirée théâtre hier soir Avenue Montaigne. C'est une partie de Paris que je ne connais pas beaucoup, puisque c'est le Paris de l'élite. Le degré d'élitisme d'un endroit est inversement proportionnel à la taille des jupes des filles qu'on y croise. Ce qui m'a frappé, c'est l'instinct rebelle et libre qu'on perçoit dans ces zones où le pouvoir s'installe, oui j'aime bien généraliser à partir d'une seule expérience mais qui à valeur statistique puisque c'est la mienne, par exemple, en voyant cette Maserati stationnée au milieu d'un passage piéton au bout d'une allée parallèle à la voie principale et toujours présente au retour. Ou Cette jeune demoiselle qui se met devant toi dans la file d'attente et qui te regarde farouchement dans les yeux pour voir si tu l'as gaulée ou pas et si tu as quelque chose à dire, cette femme d'âge mûr derrière toi qui te pousse de façon indirecte avec son son arme de poing, son sac à main, pour te faire comprendre que tu es un obstacle entre elle et le guichet. Ou jusque dans la salle à l'intérieur de ce prestigieux théâtre, où les acteurs au large sourire, nous attendant de pied ferme sur la scène les bras croisés, nous demandent qui sont les fumeurs des premiers rangs, pour préparer les moments de la pièce où ils fumeront des cigarettes.

Aucun commentaire:

HHHééééééé

Si tu peux le faire, n'hésite pas à laisser des commentaires, j'ai besoin d'être encouragé, ce blog me demande une énergie considérable et me pousse parfois au bord de l'abime de la dépression nerveuse. Même si tu n'aimes pas tu peux l'écrire, ne t'inquiètes pas, et même si ton commentaire est trop pourri, dans le pire des cas je pourrai le supprimer. Merci à toi !