Simon Ousimon sur scène !
les 26 et 28 avril 2013
à 19h45
Au théâtre Pixel,
18, rue Championnet
75018
M° Simplon
"Simon Ousimon, La conférence", 1h05, 12/8€, résa conseillée: écrire à simon@simonousimon.com

Nouveautés !

[15/09/2019]Finalement, c'était mieux avant.
[22/03/2014] Tu peux maintenant faire un don à l'artiste, pour l'aider à réaliser son rêve de devenir pianiste ! Le bouton hideux à coté sur la colonne de droite !
[28/12/2013] En fait non, aucune.
[10/09/2010] Bientôt une nouvelle rubrique 'Courrier des lecteurs' va apparaître ! Si tu veux participer, envoie ton message à l'adresse simon@simonousimon.com . S'il est trop bien, il sera publié ! Sinon il sera magnanimement ignoré, d'autant plus que si l'afflux des contributions est trop important, je ne pourrais peut être pas répondre à tout le monde, je ne suis qu'un être humain quand même. Alors croise les doigts et creuse toi les méninges, je suis sûr que tu peux y arriver !
[30/04/2010] Nouveau sondage ! Si tu veux toi aussi une journée nationale de la perruque, participe ! (attention, il y a des pièges...)
[04/04/2010] Tu peux devenir fan du blog sur sa page facebook ! Clique à l'endroit approprié dans la colonne de droite et deviens un ami de la page du site !


vendredi 29 janvier 2010

A l'insu de son plein gré

Le journaliste adore se faire enlever, c'est bien connu, c'est plus fort que lui. Les sensations fortes, aller dans des zones dangereuses qui font parler d'elles, dire du mal de personnalités qui des fois ont de lourdes et difficiles responsabilités,  juste pour faire l'intéressant, il peut pas s'en empêcher. Le voir se précipiter dans des prisons insalubres, être attiré par tout ce qui ressemble à des barreaux, des matraques ou des mitraillettes, se jeter dans les bras de méchants kidnappeurs, sans retenue, la langue pendante et dégoulinant de bave, ce n'est pas beau à voir. Il paraît qu'ils sont comme ça partout dans le monde. On trouve semble-t-il des journalistes emprisonnés partout à travers la planête. On peut alors à loisir les photographier ou les filmer, pendant qu'ils prennent plaisir à prendre la pose. Comme l'homme peut tomber bas parfois sous l'emprise de pulsions. Heureusement, certains sont bien élevés. Ils me sollicitent pour avoir des interviews, ne me demandent jamais avec quel argent j'ai fait construire une piscine dans ma cave, ni pourquoi tous mes amis sont en prison.

1 commentaire:

Mandalette a dit…

Mince...mais si tous tes amis sont en prison, t'es où toi ??

HHHééééééé

Si tu peux le faire, n'hésite pas à laisser des commentaires, j'ai besoin d'être encouragé, ce blog me demande une énergie considérable et me pousse parfois au bord de l'abime de la dépression nerveuse. Même si tu n'aimes pas tu peux l'écrire, ne t'inquiètes pas, et même si ton commentaire est trop pourri, dans le pire des cas je pourrai le supprimer. Merci à toi !