Simon Ousimon sur scène !
les 26 et 28 avril 2013
à 19h45
Au théâtre Pixel,
18, rue Championnet
75018
M° Simplon
"Simon Ousimon, La conférence", 1h05, 12/8€, résa conseillée: écrire à simon@simonousimon.com

Nouveautés !

[15/09/2019]Finalement, c'était mieux avant.
[22/03/2014] Tu peux maintenant faire un don à l'artiste, pour l'aider à réaliser son rêve de devenir pianiste ! Le bouton hideux à coté sur la colonne de droite !
[28/12/2013] En fait non, aucune.
[10/09/2010] Bientôt une nouvelle rubrique 'Courrier des lecteurs' va apparaître ! Si tu veux participer, envoie ton message à l'adresse simon@simonousimon.com . S'il est trop bien, il sera publié ! Sinon il sera magnanimement ignoré, d'autant plus que si l'afflux des contributions est trop important, je ne pourrais peut être pas répondre à tout le monde, je ne suis qu'un être humain quand même. Alors croise les doigts et creuse toi les méninges, je suis sûr que tu peux y arriver !
[30/04/2010] Nouveau sondage ! Si tu veux toi aussi une journée nationale de la perruque, participe ! (attention, il y a des pièges...)
[04/04/2010] Tu peux devenir fan du blog sur sa page facebook ! Clique à l'endroit approprié dans la colonne de droite et deviens un ami de la page du site !


samedi 22 août 2009

Lignes et lumière

je me suis promené à Munich un vendredi après-midi du mois d'août. L'architecture teutonne était là, bien présente, parsemée de vitrines de boutiques bigarrées avec des fausses pâtisseries en guise de décoration, des routes pavées selon une régularité dépendante du taux variable d'alcoolémie ou simplement de l'humeur créative des ouvriers auxquels on n'avait délégué avec une noble insouciance la totale responsabilité de l'oeuvre. Une question lancinante surgissait alors : les siècles précédents ne furent-ils pas le théâtre d'invasions germaniques, du seul fait de la laideur de villes que les habitants cherchaient à fuir ? Il ne manquait que la pluie pour que cette journée fut gâchée, mais non, après une rapide averse, il a fait bon et le centre ville a pu malgré toutes les craintes qui s'étendaient sans cesse faire valoir des places et des jardins spacieux agréablement recouverts de la poudre d'or de la lumière du soir.

Aucun commentaire:

HHHééééééé

Si tu peux le faire, n'hésite pas à laisser des commentaires, j'ai besoin d'être encouragé, ce blog me demande une énergie considérable et me pousse parfois au bord de l'abime de la dépression nerveuse. Même si tu n'aimes pas tu peux l'écrire, ne t'inquiètes pas, et même si ton commentaire est trop pourri, dans le pire des cas je pourrai le supprimer. Merci à toi !