Simon Ousimon sur scène !
les 26 et 28 avril 2013
à 19h45
Au théâtre Pixel,
18, rue Championnet
75018
M° Simplon
"Simon Ousimon, La conférence", 1h05, 12/8€, résa conseillée: écrire à simon@simonousimon.com

Nouveautés !

[15/09/2019]Finalement, c'était mieux avant.
[22/03/2014] Tu peux maintenant faire un don à l'artiste, pour l'aider à réaliser son rêve de devenir pianiste ! Le bouton hideux à coté sur la colonne de droite !
[28/12/2013] En fait non, aucune.
[10/09/2010] Bientôt une nouvelle rubrique 'Courrier des lecteurs' va apparaître ! Si tu veux participer, envoie ton message à l'adresse simon@simonousimon.com . S'il est trop bien, il sera publié ! Sinon il sera magnanimement ignoré, d'autant plus que si l'afflux des contributions est trop important, je ne pourrais peut être pas répondre à tout le monde, je ne suis qu'un être humain quand même. Alors croise les doigts et creuse toi les méninges, je suis sûr que tu peux y arriver !
[30/04/2010] Nouveau sondage ! Si tu veux toi aussi une journée nationale de la perruque, participe ! (attention, il y a des pièges...)
[04/04/2010] Tu peux devenir fan du blog sur sa page facebook ! Clique à l'endroit approprié dans la colonne de droite et deviens un ami de la page du site !


vendredi 30 janvier 2009

Rendez-vous galant

Samedi soir dernier, cinéma puis dîner au restaurant pour la première fois avec une copine rencontrée récemment. Avant d'aller à une fête privée. Je propose au préalable à un ami de se joindre à nous avec sa copine et un autre ami pour le diner. Un des deux pensait que c'était une bonne idée, de se voir à plusieurs pour un premier rendez-vous galant. Le film est très bien, la copine charmante, et on se dirige vers ce restaurant avec enthousiasme.
Mais Patatras ! il n'y a plus qu'une table pour 2 ! Je redoute d'entrainer cette demoiselle dans une quête d'une table pour 5 ailleurs un samedi soir de froid, alors j'envoie un message à l'ami pour annuler le diner de groupe. On s'installe à une jolie table en s'extasiant du décor.
Quelle bonne surprise ! Les deux amis nous rejoignent 10 minutes après sans la copine, un peu ennuyés de voir notre rendez vous annulé comme ça sans raison valable. Ils me disputent un peu, mais ils sont de bonne composition, on s'installe à une table plus grande qui s'est libérée. Ils sont charmants, parlent en espagnol dans la langue de ma cavalière, elle s'amuse bien, quel bon moment ! Ils commandent des bouteilles et le vin coule à flots. Au début elle ne voulait pas trop boire. Mais la bonne humeur communicative de mes camarades a vite adoucit ses principes. Lui proposent de continuer la soirée avec eux dans une discothèque à coté. Un des deux amis lui offre des fleurs en lui faisant des compliments. Ils s'échangent leurs numéros.
Malheureusement, nous devons nous séparer pour nous rendre à la fête comme prévu. En tout cas, merci pour la compagnie ! Des amis comme ça, comment s'en passer ?

4 commentaires:

camouflagevident a dit…

Rendez-vous galant 2 (car une histoire a autant de version que de protagonistes)

Un samedi soir, un ami me propose de le rejoindre pour un diner Tibétain. Pas chaud de tenir une chandelle, je dis pourquoi pas, mais bon, accompagné, ok ? ok. Ainsi armée d’une copine et d’un copain, nous sortons pas cette froide nuit à la recherche du restaurant sacré. Plusieurs appels pour confirmer notre venu, tout est clair, l’heure, le lieu et le resto. Seulement avant même le départ, une dispute éclate et notre groupe se voit amputer de sa présence féminine, ma douce et tendre.
Pugnacité ! Nous partons pour le restaurant. 30 minutes de marche dans le froid plus tard, le téléphone vibre et apparaît le simple message : « plu de place pr vs ;) !»
Les mots « foutage de gueule » courent le long de la rue glacée. Quelques pas plus loin, l’auberge tibétaine, tiède et douce se dresse devant nous. L’idée de s’asseoir à une autre table ne nous ennui pas. Hardi ! Là, surprise, le copain, bien heureux, assis, avait simplement décidé que l’idée d’inviter ses potes était mauvaise, tant pis, on leur dit merde, j’ai changé d’avis. Surprise aussi, un restaurant à moitié vide, des tables partout.
On propose une tablée, on invite les deux amis à boire notre vin, on rigole, on oublie et on passe un bon moment. Jusqu’au moment où notre amoureux transi se lève sur ces deux jambes et demande à la demoiselle, « il faut choisir, c’est eux ou c’est moi ? ». Vous conviendrez qu’il en faut moins pour effrayer un chat, mais l’espagnole sait garder la tête froide et bien que choquée n’en tient pas rigueur à Roméo.
A la sortie, sans même une seconde l’idée de voler la conquête imaginaire de notre ami, passe l’épisode d’une vilaine fleur pour taquiner ledit Don Juan. Pour preuve de nos pures intentions, nul échange de téléphone n’arriva si ce n’est dans un esprit torturé. Le vin aidant et la cavalière souhaitant danser, nous nous dirigeons tous les quatre vers la discothèque du quartier.
Là, c’est le drame, toute une aigreur gardée pendant le repas est soudain vomis, la colère résonne, Don Quichotte se fâche, se justifiant de vouloir être seul avec sa conquête, finalement, et que le SMS était clair ! Mais que diable avons-nous fait ? Peu importe, nos chemins peuvent se séparer ce soir suite aux durs mots, « tu as perdu un ami » et de nouveau l’effrayante question : « cette fois tu dois choisir, eux ou moi » mais pourquoi lui demander cela, jamais nous n’avons désirer passer la soirée avec elle sinon avoir toi. Nous partons.
L’histoire raconte aussi que la soirée privée n’a pas plu non plus. Une heure suivant son arrivé, le héro disparu. La belle conquête lâchée à ses nouvelles connaissances ne se vit ni proposer une chevaleresque compagnie jusqu’à son château ni même gratifié d’un « au revoir » malade. Et enfin, seul et furieux, de la maison, grosse simonade pour les deux amis déchus: « sortez de facebook et de msn, non mais ! »

Jean Christophe a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Jean Christophe a dit…

Rendre-vous galant 3 (the ultimate return) ou la théorie du jamais 2 sans 3...

pour ma part rien à rajouter à la dernière version...

Certes je le concède nous avons peut être été lourdo avec un bon ami (mais qui aime bien châtie bien)..

Mais Au final la réaction virulente de notre amoureux transis en CDD, en plein milieu du boulevard lançant son maintenant célèbre : "tu choisis entre eux ou moi!" résonne encore dans nos têtes tel un boulet de canon annonçant le début des hostilités..

c'est à ce moment précis que l'ami Camouglagevident et votre aimable serviteur avons décidé de prendre le large, laissant Roméo expliquer à sa belle le pourquoi de ce comportement « soupe au lait ».
pour le reste de leur soirée PRIVATE et le finish grandiose qui en a découlé nous n'y sommes pour rien..

mea culpa

JC Dit le Fleuriste

Mandalette a dit…

J'peux sortir avec vous la prochaine fois ?? vous avez l'air de bien vous amuser !!!

HHHééééééé

Si tu peux le faire, n'hésite pas à laisser des commentaires, j'ai besoin d'être encouragé, ce blog me demande une énergie considérable et me pousse parfois au bord de l'abime de la dépression nerveuse. Même si tu n'aimes pas tu peux l'écrire, ne t'inquiètes pas, et même si ton commentaire est trop pourri, dans le pire des cas je pourrai le supprimer. Merci à toi !